Notre accompagnement au montage

logo_c10

Nos missions pour mieux vous accompagner

La Cellule Mutualisée Europe Recherche accompagne les chercheurs de la région Centre Val-de-Loire du CNRS, des universités d’Orléans et de Tours et de l’INSA CVL tout au long du montage de leurs projets européens, de la veille jusqu’au dépôt du projet.  Notre rôle : s’assurer de maximiser vos chances de réussite. Cela passe par :

  Vous aider à vous insérer dans des réseaux pour influencer Horizon 2020

  Effectuer une veille pour vous et trouver l’appel à projet qui correspond à vos attentes

  Vous accompagner dans la recherche de partenaires (projets collaboratifs)

  Vous conseiller et vous guider dans la rédaction du dossier à travers des échanges et rendez-vous réguliers et un accompagnement durant toute la phase de montage

  Construire votre budget et assurer un soutien administratif

Et depuis 2019, nous vous proposons également  :

  • De rédiger pour vous la partie gouvernance de projet dans la “mise en oeuvre” des projets collaboratifs (“implementation”)
  • De financer la rédaction de la partie “impact” par un cabinet de consulting expert de votre domaine de recherche

Un accompagnement en 7 étapes clés

Nouveau service : un consultant pour vous aider à rédiger

La CMER vous propose un nouveau service : la rédaction intégrale et entièrement financée de la partie IMPACT du projet par un cabinet d’experts H2020 :

Vous prévoyez d’être coordinateur d’un projet européen en 2020 ? La CMER vous propose de bénéficier d’un financement pour la rédaction de la partie Impact par un Cabinet d’experts dans votre domaine*.

*En 2020, 7 projets pourront bénéficier de cette offre.

Que contient la partie IMPACT des projets européens ?

Pour la partie IMPACT, on attend du chercheur qu’il démontre en quoi le projet s’insère dans la stratégie Europe 2020 avec ses 3 priorités (croissance intelligente, croissance durable et croissance non-exclusive, non discriminatoire), c’est-à-dire décrire et donner si possible des indicateurs sur :

  • le gain en compétitivité européenne, le gain en productivité
  • le gain pour l’Emploi, la création de start-up,….
  • le bénéfice pour l’environnement, la réduction de l’utilisation des ressources, la prise en compte de l’analyse du cycle de vie, de l’économie circulaire et de l’éco-design
  • la contribution aux défis sociétaux (Pilier 3) et aux technologies clés génériques (Pilier 2)
  • la façon dont le projet répond aux objectifs sociétaux européens (qualité de vie, santé, sécurité, formation, équilibre des genres,…)
  • la contribution du projet à l’amélioration des connaissances des uns et des autres (cotutelle de thèse, cours en commun, organisation commune d’écoles d’été, de congrès,…)
  • un impact plus large : autres applications possibles dans le même domaine ou autres implications dans d’autres domaines
  • une amélioration de la coopération internationale, dire pourquoi le projet se fait dans un contexte européen plutôt que national
  • la contribution du projet à la mise en place de normes, de réglementations,..
  • la façon dont le projet pourra continuer à vivre après sa fin
  • la contribution du projet à l’optimisation d’équipements ou de services existants
  • la synergie du projet avec d’autres fonds obtenus dans d’autres programmes régionaux, nationaux ou internationaux (ex : fonds structurels, adéquation avec la “Smart Specialisation Strategy” – S3,….)
  • la valorisation du projet : dépôt de brevets, transfert de technologies, production et vente de produits, services,…
  • la dissémination des résultats et la gestion de la propriété intellectuelle